Beaucoup de personnes ne le savent pas mais le logiciel Taurus est l’ancêtre des logiciels de gestion électronique de documents que nous utilisons aujourd’hui. Ce logiciel de gestion documentaire avait été imaginé et développé à l’époque afin de simplifier la gestion de documents techniques.

Taurus est également le premier logiciel a avoir été développé directement sous Windows. Auparavant, les logiciels étaient plutôt développés sous MS-DOS. S’il fallait définir Taurus, nous pourrions dire en une phrase que c’était “un système de gestion de documents numérisés avec un noyau documentaire qui relève de l’informatique à champs”.

Jacques Guérin présente Taurus lors d’une interview en 1995

Interviewé par le magazine MOS en 1995, Jacques Guérin, directeur général de la société D.C.I., expliquait avoir déployé son logiciel de GED (Gestion Electronique de Documents) sur 600 sites différents. Parmi ses clients les plus importants, pour ne pas dire les plus emblématiques, il y avait le CDI de l’armée de terre, la mairie de Bordeaux, la mairie de Lille, la mairie du XIVe arrondissement de Paris, etc. Cette solution GEIDE (Gestion Electronique d’Informations et de Documents de l’Entreprise) s’adressait donc principalement aux très grandes entreprises ou aux administrations.

Jacques Guerin DCI Taurus

Photo : © FP

Taurus gère les registres d’état civil de la mairie de Bordeaux

Arrêtons-nous un instant sur le projet mis en place à la mairie de Bordeaux. L’installation du logiciel était destinée au service de l’état civil qui avait besoin d’un outil pour gérer les 740 000 documents numérisés. Pour numériser tous les registres d’état civil, une immense station de numérisation et de saisie des actes avait été installée à la mairie. Si ce type de matériel peut nous paraître totalement désuet aujourd’hui, cette étonnante caméra I2S équipée d’un capteur CCD d’une résolution de 2000 pixels était une petite révolution dans les années 90. Installé devant son poste, l’opérateur n’avait qu’à tourner les pages des registres ; la machine faisait le reste. Chaque image était ensuite associée à un index dans Taurus.

Taurus Gestion electronique des documents

Photo : © FP

L’opération de dématérialisation des documents aura tout de même durée 6 mois et aura coûté 3,5 millions de francs. Au final, le déploiement de Taurus à Bordeaux aura permis de protéger les registres originaux qui se dégradaient progressivement à cause des manipulations des agents de la mairie. Il aura également permis d’accélérer la recherche des informations contenues dans ces registres.

22 giga-octets stockés sur un serveur à base de disques magnétiques

Pour la petite histoire, les 740 000 images préalablement numérisées étaient ensuite sauvegardées sur un serveur d’une capacité de 22 Go. Ce serveur était composé d’un PC et d’un système de disques magnétiques en grappe. Tournant sur le système d’exploitation Novell NetWare 3.11, ce serveur était relié au réseau pour permettre aux employés de mairie d’effectuer des recherches dans la base de données. Chaque requête prenait entre trois et huit secondes !

Taurus  GED

Photo : © FP

Plus de vingt ans après, cette technologie nous paraît totalement désuète. Même nos smartphones ont largement plus de mémoire que le serveur utilisé à l’époque. Imaginez-vous travailler avec ce type de matériel aujourd’hui … 😆 Personnellement, je n’ose même pas y penser ! Je me demande quand même combien de temps prendrait l’exécution de LAD RAD ou d’OCR

Partager cet article ...Share on FacebookEmail this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn