Partager cet article ...Share on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le Cloud est un terme à la mode mis en avant notamment par la firme Apple et son service iCloud. Le terme de cloud (est-il nécessaire de préciser qu’il signifie nuage dans la langue de Shakespeare) est avant tout un concept marketing qui ne représente rien de bien nouveau sur la planète informatique. Il a cependant été très largement adopté par de nombreux particuliers et professionnels. Toutefois, on est en mesure de se demander si tout le monde est bien conscient des risques que ce mode de stockage fait encourir à la confidentialité des informations.

cloud computing

Le Cloud computing : une nouveauté des années 90

Le Cloud n’est ni plus ni moins que le fait d’externaliser des fichiers sur un serveur à distance. Le développement d’internet dans les années 90 a permis l’émergence de ce genre de services pour faciliter la transmission des informations. Si les services d’accès à distance se sont largement démocratisés avec des services comme Dropbox, Google Drive ou iCloud depuis quelques années, c’est aussi pour bénéficier d’une extension de la capacité de stockage de certains appareils comme les téléphones mobiles. Il n’en demeure pas moins que ce phénomène pose de larges questions en matière de « protection des données. »

Le Cloud et la protection des données personnelles

Le problème que pose une grande majorité des services de cloud c’est bien évidemment la confidentialité des informations déposées sur les serveurs. D’une part, ces derniers sont souvent situés en dehors du territoire français, et ne bénéficient donc pas de la protection de la loi française. D’autre part, les conditions d’utilisation des services de Cloud computing prévoient systématiquement la possibilité d’utiliser les fichiers sans le consentement du client. Il parait dès lors tout à fait déraisonnable de stocker des fichiers sensibles sur ce genre de services. Que des services comme Dropbox facilitent la circulation des photos de famille est une chose, que des entreprises utilisent le cloud pour stocker des fichiers en est une autre.

Le Cloud et l’affaire Snowden

L’affaire Snowden, du nom de l’informaticien de la NSA ayant révélé l’existence d’un système de surveillance d’internet de grande échelle par son désormais ex-employeur, renforce les craintes à l’encontre du Cloud sur sa capacité à protéger les fichiers déposés sur des serveurs à distance. Or, il ressort d’une étude (mené par NTT Communications) que les décideurs IT sont très largement refroidis après les révélations de l’affaire Snowden. 95% des décideurs IT voient dans le lieu de stockage des fichiers un enjeu majeur. Enfin, toujours d’après cette même étude, les révélations de l’affaire Snowden n’incitent pas à adopter une solution cloud pour ceux qui en sont dépourvus.

Le Cloud, ou le stockage de fichier à distance, même si sa praticité n’est pas à démontrer, reste une solution à prendre avec des pincettes avant de l’appliquer à vos documents sensibles.

Partager cet article ...Share on FacebookEmail this to someonePin on PinterestShare on Google+Share on TumblrTweet about this on TwitterShare on LinkedIn